téléchargement        CONFESSION         


CELEBRATION PENITENTIELLE

 

La célébration pénitentielle correspond à ce qui était  autrefois connu sous le nom de "confession". C'est aussi la "pénitence", le "pardon", mais plus encore la "réconciliation".

Aujourd'hui, rares sont ceux qui ont recours à cette pratique. Elle reste pourtant le signe de l'amour du Père pour tous ses enfants à qui Il souhaite montrer le chemin du pardon.

Confession et pénitence sont des mouvements de l'homme vers Dieu : Confesser ou avouer son péché, c'est reconnaître en toute honnêteté que l'on s'est éloigné volontairement ou involontairement de l'Amour du Père, puisqu'il est l'Amour parfait. A travers les actes ou les paroles, on blesse ou on défigure l'Amour.
La pénitence suppose le regret, la contrition mais aussi le désir de réparer l'offense faite.

Pardon et réconciliation sont des mouvements du Père vers l'homme : Dieu pardonne, alors seulement l'homme peut se pardonner et pardonner.
La réconciliation rétablit l'homme dans l'amour de Dieu, dans son alliance. Et la grâce l'envahit...

                                                    ∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Comment se confesser?

Il existe deux moyens pour se réconcilier avec le Père : Individuellement ou au cours d'une Célébration Pénitentielle. C'est cette dernière forme qui est généralement proposée aux enfants

Où se confesser?

Vous pouvez rencontrer un prêtre, en prenant rendez-vous directement avec lui. Pour avoir son numéro de téléphone, cliquez ICI

Vous pouvez assister à une Célébration Pénitentielle. Pour connaître les dates, suivez l'agenda.

                                                     ∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Le vieux rabbin qui parlait du péché à ses enfants 

 Un vieux rabbin racontait à ses enfants :

   Chacun de nous est relié à Dieu par un fil. Et lorsqu'il commet une faute, le fil est cassé. Mais lorsqu'on regrette sa faute, Dieu fait un nœud au fil. Du coup, le fil est plus court qu'avant. Et le pécheur est un peu plus près de Dieu! Ainsi, de chute en chute, de faute en repentir, de nœud en nœud, nous nous rapprochons peu à peu du Seigneur. Finalement, chacun de nos péchés est ainsi l'occasion de raccourcir d'un cran la corde à nœuds, et d'arriver tout près du cœur de Dieu(texte paru dans la revue "Prier")