C'est généralement en 5°- 4° que le jeune  reçoit le sacrement de confirmation. Dés lors, il est adulte dans sa foi, car ce sacrement clôture l'initiation chrétienne.

Il reçoit les sept dons de l'Esprit-Saint : « Sur lui reposera l'Esprit du Seigneur, l'Esprit de Sagesse et d'Intelligence,  l'Esprit de Conseil et de Force, l'Esprit de Science et  de Piété; et l'Esprit de Crainte du Seigneur le remplira » (Isaïe XI, 2,3.)

La   Sagesse nous permet de reconnaître Dieu présent dans le monde.
L'Intelligence nous rendent accessibles les vérités des écritures.
Le Conseil nous fait discerner la volonté du Père.
La Force nous relève dans les épreuves de la vie.
La Science nous conduit à la perception de la foi.
La Piété nous permet de demeurer dans la confiance et la tendresse du Père.
La Crainte nous rend conscient de la majesté et de la puissance de Dieu.
 

Les adultes qui souhaitent se faire confirmer doivent prendre contact avec le service du catéchuménat.

L'origine de la confirmation remonte à la Pentecôte. Cinquante jours après sa résurrection, Jésus envoya, comme promis, l'Esprit-Saint à ses apôtres.

Lecture du livre des Actes des Apôtres (II 1-11)

            Quand arriva la Pentecôte (le cinquantième jour après Pâques), les frères se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain il vint du ciel un bruit pareil à celui d'un violent coup de vent : toute la maison où ils se tenaient en fut remplie. Ils virent apparaître comme une sorte de feu qui se partageait en langues et qui se posa sur chacun d'eux. Alors ils furent tous remplis de l'Esprit Saint : ils se mirent à parler en d'autres langues, et chacun s'exprimait selon le don de l'Esprit. 
            Or il y avait, séjournant à Jérusalem, des Juifs fervents, issus de toutes les nations qui sont sous le ciel. Lorsque les gens entendirent le bruit, ils se rassemblèrent en foule. Ils étaient dans la stupéfaction parce que chacun d'eux les entendait parler sa propre langue. Déconcertés, émerveillés, ils disaient : « Ces hommes qui parlent ne sont-ils pas tous des Galiléens ? Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans sa langue maternelle ? Parthes, Mèdes et Elamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, des bords de la mer Noire, de la province d'Asie, de la Phrygie, de la Pamphilie, de l'Egypte et de la Libye proche de Cyrène, Romains résidant ici, Juifs de naissance et prosélytes, Crétois et Arabes, tous, nous les entendons proclamer dans nos langues les merveilles de Dieu. » (Textes liturgiques © AELF, Paris)

Un peu d'humour

A cette époque là, les réponses étaient notées.
Denise, 8 ans, rentre à la maison après la séance de KT.
- J'ai failli avoir 20 et j'ai eu .....ZERO !!!
- ??????
- Oui, l'Abbé a demandé sous quelle forme l'Esprit-Saint était descendu sur les apôtres, et je ne me rappelais pas si c'étaient des langues de feu ou des langues de chats.....